Rachat de crédit : Financement pour les propriétaires Martiniquais

Le rachat de crédit pour les propriétaires Martiniquais

Tout comme en métropole, les Martiniquais peuvent bénéficier d’offres exclusives de regroupement de crédit. En 2009, on relevait 354 demandes de rachat réalisées depuis l’île. En 2015, on en dénombre 521. Selon l’étude de l’IEDOM, ce sont les personnes seules qui ont le plus recours au regroupement, suivies par les familles monoparentales et les personnes âgées. Mais cette opération bancaire est également bien connue des propriétaires qui cherchent à diminuer leurs mensualités.

Être propriétaire à la martinique

Rembourser un prêt sans difficulté c’est le rêve de tout le monde. À la Martinique, les particuliers accumulent en moyenne 2 dettes pour devenir propriétaire, ce qui peut malheureusement mettre en péril l’équilibre financier d’un ménage.

Pour revenir à un budget équilibré ou financer de nouveau travaux, beaucoup de Martiniquais misent désormais sur la restructuration de dettes.

L’avantage de l’opération ?

Vous regroupez tous vos prêts en un et vous diminuez vos mensualités en allongeant la durée de l’emprunt. En d’autres terme, vous diminuez le poids de votre endettement mensuel.

Comment faire un rachat de crédit propriétaire ?

À la Martinique, vous pouvez faire une demande de rachat sur Internet ou par téléphone, sans obligation de déplacement.

Saisissez rapidement un formulaire de demande de regroupement de crédit sur notre site internet. Les renseignements qui vous sont demandés (vos ressources, vos charges, votre situation professionnelle et personnelle…) sont déterminants. Soyez le plus précis possible.

Dès lors que votre demande est envoyée, un conseiller l’étudie méticuleusement afin de vous proposer une (ou plusieurs) offre(s) de financement. Votre conseiller prendra soin de vous contacter par téléphone pour connaître vos besoins et vos attentes dans le but de vous proposer une offre qui soit parfaitement en phase avec votre situation professionnelle, personnelle et familiale. Votre conseiller présentera votre dossier pour décision et négociera les conditions de taux et de durée.

Sachez que vous êtes en droit de refuser l’offre qui vous aura été proposée. Ce n’est qu’une fois l’offre signée que toutes vos dettes sont soldées et rassemblées en un seul emprunt. En parallèle, votre conseiller mettra en place la solution d’assurance la mieux adaptée à votre situation.

Qu’est-ce que le rachat de crédit hypothécaire ?

Lorsqu’un crédit immobilier fait l’objet d’un rachat et qu’il est garanti par une hypothèque, on l’appelle “rachat de crédit hypothécaire”. La banque qui accorde le prêt prend un risque. Pour se protéger, elle demande en garantie une inscription hypothécaire sur le bien. Cette garantie doit être établie par un notaire et publiée au service de publicité foncière. L’inscirption hypothécaire est valable pour toute la durée du prêt, plus un an. Elle peut être renouvellée par l’établissement prêteur si vous restez redevable d’une dette mais ne peut excéder 50 ans. Un an avant la fin de remboursement du prêt, l’inscription tombe d’elle-même, c’est-à-dire qu’elle devient sans effet. Elle disparait sans formalité ni frais.

Attention : En cas d’impayé, l’établissement prêteur peut mettre sa garantie à exécution en procédant à la saisie de votre bien puis à sa vente.

Vu comme un gage de confiance pour les établissements bancaires, une hypothèque est souvent une manière de mettre toutes les chances de son côté pour qu’une demande de rachat soit acceptée. Elle permet également à une banque de souscrire un prêt à un taux plus avantageux, et cela, sur une durée de remboursement qui peut atteindre 25 ans à la Martinique et jusqu’à 35 en Métropole.

À savoir : Le propriétaire peut, s’il le souhaite, vendre son bien immobilier hypothéqué avant la fin de son crédit. Dans ce cas, le créancier est directement remboursé par prélèvement sur le fruit de la vente.

Exemple de regroupement de crédit par des propriétaires

Anne est propriétaire d’une maison avec jardin sur l’île de Martinique. Elle a souscrit 4 prêts auprès de 2 banques différentes. Ses mensualités atteignent les 2 031 euros et son taux d’endettement est de 48%. Avant son regroupement, Anne était en difficulté financière car ses remboursements mensuels étaient devenus trop important par rapport à ses ressources qui ont fortement diminué en début d’année.

En optant pour le rachat de crédit, elle a pu réduire ses mensualités de 1 310,42 euros et son taux d’endettement est passé à 31%. Elle bénéficie maintenant d’une marge de manoeuvre beaucoup plus souple.