10 conseils pour réussir votre rachat de crédit en Martinique (972)

Nos 10 conseils pour un regroupement réussi

Si le rachat de crédit est maintenant une opération courante en Martinique, elle n’en demeure pas moins risquée. Mieux vaut être un minimum informé avant d’y avoir recours.

Les 10 conseils de Keyliance-Antilles vous permettront de comprendre les mécanismes, les enjeux et les risques du rachat de crédit à la Martinique pour vous aider à faire les bons choix et maximiser vos chances de réussite.

Simulez votre projet !

rapidement, gratuitement et sans engagement.

1 – Ne pas croire au miracle

Le rachat de crédit n’est pas une solution miracle. Il s’agit d’un moyen de financement qui ne peut être entrepris que si certaines conditions sont remplies. Parmi celles-ci, la plus importante reste de ne pas être fiché auprès de la Banque de France. Dans le cas contraire, l’opération est tout simplement impossible.

Par conséquent, méfiez-vous des acteurs prônant des solutions envisageables en toute circonstance sans étude préalable de votre situation financière et sociale.

2 – Bien définir son projet et ses objectifs

Pour vous assurer de l’efficacité du plan de financement qui vous sera proposé, vous devez connaître précisément les objectifs qu’il doit vous permettre d’atteindre.

L’organisme qui vous accompagnera dans vos démarches ne réalisera pas le même montage selon que vous souhaitez alléger le poids de vos mensualités ou financer un nouvel achat en incluant un apport de trésorerie à votre regroupement.

3 – Avoir conscience de sa capacité de remboursement

Un rachat de crédit a pour vocation de vous aider à concrétiser un projet, quelle qu’en soit la nature, tout en respectant votre équilibre budgétaire. Cette condition de réussite ne pourra être satisfaite que si vous avez une idée, ne serait-ce qu’approximative, de votre capacité de remboursement.

Elle peut se calculer rapidement en soustrayant vos loyers, vos charges diverses et votre reste à vivre désiré à vos revenus mensuels.

4 – Passer par un intermédiaire présent sur l’île

De par ses compétences et ses connaissances, un Intermédiaire en Opérations de Banque tel que Keyliance-Antilles sera nécessairement plus à même de regrouper vos crédits que vous si vous agissez de manière autonome. En plus de vous accompagner individuellement tout au long de vos démarches, nous pourrons vous faire profiter de produits financiers exclusifs, auxquels nous avons accès grâce aux partenariats que nous entretenons avec les établissements prêteurs en vous garantissant le meilleur taux pour votre rachat de crédit.

5 – Préparer son dossier

Notre double implantation en Martinique et en Métropole nous permet d’agir très rapidement. Toutefois, préparez au plus tôt les pièces justificatives requises pour la constitution de votre dossier. Cela nous conférera une rapidité d’intervention accrue.

6 – Être disponible, à l’écoute et réactif

En vous tenant à la disponibilité de votre conseiller, vous contribuerez au renforcement de son efficacité. Soyez réactif pour lui transmettre les informations dont il a besoin. C’est de cette manière que l’opération se passera au mieux. D’autant plus que si votre intermédiaire doit être à votre écoute pour répondre à vos interrogations et éclaircir d’éventuelles zones d’ombre, il ne pourra entretenir avec vous une relation de confiance que si vous êtes joignable.

7 – Faire preuve de transparence

Chaque information que vous communiquerez à votre conseiller doit être le reflet parfait de la réalité. Ne lui dites que la vérité sans omettre le moindre détail qui pourrait pourtant vous paraître anodin. Mieux il connaîtra votre situation et votre profil, plus il sera enclin à constituer un dossier complet. C’est de cette façon que vous réduirez les risques de refus temporaire ou définitif par les établissements prêteurs.

8 – Comparer les différentes offres

La pertinence d’une offre de prêt ne se juge pas qu’en analysant son taux d’intérêt. Même si le taux d’un crédit a bien évidemment son importance, il faut tenir compte d’une multitude de critères complémentaires. En effet, les pénalités de remboursement anticipé et les garanties ont un fort impact sur le coût global du crédit. Ce dernier pourra vous orienter facilement vers l’offre la plus appropriée.

9 – Ne rien payer avant la réception des fonds

Depuis la loi Lagarde de 2010, le consommateur bénéficie depuis d’une protection renforcée en Martinique. Vous n’avez donc aucun frais à régler avant que les fonds du rachat de crédit n’aient été débloqués et versés sur votre compte.

10 – Gérer son budget avec la plus grande rigueur

Que vous ayez regroupé vos crédits pour ne plus avoir qu’une mensualité réduite à rembourser ou obtenir l’apport de trésorerie dont vous aviez besoin, il vous faudra ensuite gérer votre budget avec la plus grande rigueur.