Comment obtenir une assurance emprunteur au meilleur prix ?

Comment obtenir une assurance emprunteur au meilleur prix ?

par | 2 Sep 2016

Simulez votre projet !

rapidement, gratuitement et sans engagement.

Le poids du coût de l’assurance dans le coût total du crédit a augmenté ces dernières années. Le coût de l’assurance représente désormais 32% du coût total du crédit soit une augmentation de près de 88% sur 5 ans. Le taux moyen de l’assurance est pourtant resté le même (0,40%) et peut chuter considérablement selon votre profil. Explications.

Par rapport à la baisse significative des taux du crédit, l’assurance pèse lourd dans le coût total du crédit. Soyez donc attentif lorsque vous devez choisir votre couverture.

Contrat groupe ou délégation : ce qui vous correspond le mieux

Lorsque vous souscrivez un crédit, vous avez le choix entre une assurance collective et une assurance individuelle. La première est proposée par l’établissement prêteur. La deuxième par une compagnie d’assurance extérieure à l’établissement chez lequel vous souscrivez votre crédit. Sachez que le prix peut être multiplié par 3 d’une assurance à une autre.

Ce sont les lois Lagarde et Hamon qui, en faveur des consommateurs, ont permis à l’emprunteur de souscrire son assurance dans une compagnie d’assurance plutôt que chez son établissement prêteur. Ce dispositif permet notamment à tout emprunteur de faire marcher la concurrence et de dénicher la meilleure offre en fonction de sa situation.

Entre jeunes et séniors, le grand écart

assurance emprunteur meilleur prix

La profession ou la pratique de sports à risque sont des critères qui influent sur le prix de l’assurance. C’est toutefois l’âge et l’état de santé qui impactent le plus le taux.

En effet, pour un jeune en bonne santé le prix d’une assurance est assez bas. Si l’on prend l’exemple d’une jeune femme de 24 ans non fumeuse et en bonne santé, elle aura tout intérêt à choisir une délégation d’assurance. La compagnie d’assurance lui proposera un taux aux alentours de 0,9% tandis que l’établissement bancaire lui proposera un taux autour de 0,27%… une économie importante sur un emprunt à 20 ans…

Le taux sera beaucoup plus élevé pour un sénior mais l’enjeu n’est pas le même non plus. A partir de 65 ans, bien qu’étant en bonne santé, les offres de prêts se font plus rares. L’accès a une assurance standard est presque impossible. Pour une personne de 65 ans ou plus, nous recommandons bien souvent de passer par un courtier afin que ce dernier fasse le tour du marché.

Et en cas de problèmes de santé, quelles solutions ?

En cas de maladie, on cherche souvent à être couvert par une assurance adaptée à la pathologie. Si les compagnies d’assurance du marché ne peuvent répondre à ce besoin, il existe l’Areas. C’est un organisme qui vise à faciliter l’emprunt chez les personnes malades en leur trouvant une couverture.

Malheureusement en cas de maladie, si l’assurance est accordée, elle l’est généralement avec des surprimes. En effet, dans le tableau ci-dessus, la personne ayant eu un cancer est celle qui paie le plus cher pour être couverte.

Au même titre que les personnes ayant des problèmes de santé, certaines professions dites “à risque” telles que les militaires, les plongeurs, les pompiers ou les pilotes sont difficiles à assurer. Pour être couvert contre le risque, la solution passe souvent par un assureur spécialisé.

Source : les echos